Infiltration, Prise de pouvoir, Meurtre par empoisonnement, et Neutralisation par subversion ?

Si Chari avait pour mission de prendre le contrôle de l'institution, d'éliminer méthodiquement et systématiquement les anciens de Babuji susceptibles de remettre en cause son autorité, et de modifier l'enseignement pour le rendre inefficace, le tout par sacrifice et amour pour son maître (une organisation occidentale ?), alors il a réussi.


Témoignages repris du blog de Shashwat et traduit par Cricri SRCM™

"M. K.V. Reddy, qui suit le système de méditation du sahaj marg depuis 1976, explique le caractère de P. Rajagopalachari. Il explique que Chari était "possessif", et voulait devenir président de la SRCM à tout prix. Il se présentait lui-même comme président de la SRCM alors que le fondateur était encore en bonne santé et opérationnel. Ses activités, comme d'essayer de briser la mission pour en transférer les opérations à Chennai (alors Madras), ont poussé Babuji à lui retirer le poste de sécrétaire de la SRCM pour les affaires indiennes en 1982. Chari a écrit cette lettre en réponse à son renvoi de la SRCM. À cette époque, le secrétaire pour l'étranger était K.V. Reddy, et le sécrétaire pour les affaires indiennes était P. Rajagopalachari. Après le renvoi de Chari, S.A. Sarnad a été fait secrétaire de la SRCM pour les affaires indiennes, et Chari a été invité à partir. Après son renvoi du poste de secrétaire, Chari était furieux car il s'était déjà présenté comme président de la SRCM devant les abhyasis du sud de l'Inde et les abhaysis étrangers."
["Mr. K.V Reddy, who is part of sahaj marg system of meditation since 1976 onwards, explains the character of P. rajagopalachari, he explains that chari was very "possessive", and wanted to become president of SRCM at any cost, he was presenting himself as president of SRCM, while founder was healthy and was functioning, his activities such as attempting to break the mission and shift operations to Chennai (then Madras), made babuji to remove him from the post of secretory of SRCM for indian affairs in 1982. Chari wrote this letter in response to his removal from SRCM. At that time overseas secretory was K.V Reddy and secretory for indian affairs was P. Rajagopalachari, after removal of Chari, S.A Sarnad was made secretory of SRCM for Indian affairs, and chari was asked to leave. After his removal from the post of secretory Chari was furious as he has been presenting himself as president of SRCM before abhyasis of south India and international abhaysis.]

"Chari a acheté des billets pour Paris, et pendant le vol, il a échangé sa carte d'embarquement avec Kanshiram, qui avait le siège à côté de Babuji. Il a en quelque sorte manipulé Kanshiram pour être assis à côté de Babuji au cours du vol. M. K.V. Reddy informe également que Babuji était en parfaite santé lors de l'embarquement pour le vol d'Air India à destination de Paris. Il a marché jusqu'à l'avion lui-même, mais quand il est arrivé à paris, Babuji était semi-conscient. Au début, ils ont pensé que c'était un problème de jet-lag, mais plus tard, quand Kanshiram a dit à tout le monde combien Chari était avide de s'asseoir à côté de Babuji et comment il l'a forcé à échanger les cartes d'embarquement, tout le monde a été convaincu qu'il y avait là quelque chose de suspect."
[Chari purchased the tickets to paris on his own, and while in flight exchanged the boarding pass with kanshiram, who was given the seat next to babuji, chari somehow manipulated Kanshiram and sat next to babuji in flight. Mr. K.V Reddy also informs that babuji was quite healthy while he was boarding the Air India flight to Paris, he walked till the aircraft himself, but when he reached paris, babuji was semi-conscious, initially they thought that it may be jet-leg, but later when kanshiram told everyone that as how chari was eager to sit next to babuji and in a way forced him to exchange boarding pass, convinced everyone that something was fishy about it.]

"En France, aucun autre Indien que K.V. Reddy et Mme Manbhawani Devi Aggrwal étaient présents autour de Babuji lors de son séjour à Paris. André Poray et d'autres Européens étaient plus proches de Babuji que Chari. Nous sommes également informés que Babuji n'a pas donné de sittings personnels aux abhyasis à Paris (sauf à deux reprises), et que cette tâche était déléguée à K.V. Reddy (la déclaration lue dans la salle par S.A. Sarnad avait le nom de K.V. Reddy). K.V. Reddy informe également que Babuji disait qu'ils ne devaient pas autoriser Chari à venir près de lui, car il l'avait déjà empoisonné une fois. Les mêmes sentiments ont été exprimés par Manbhawati devi. Dans une interview, elle m'a dit qu'en France, Babuji était très contrarié au sujet de Chari, et qu'il ne voulait pas le voir autour de lui. En France, Chari a collaboré avec quelques femmes danoises, et a commencé à diffuser la rumeur selon laquelle Babuji l'avait nommé président de la SRCM, comme Babuji était maintenant âgé (cette information a été donnée à K.V. Reddy par une danoise). Chari a fait courir cette rumeur qu'il était devenu président de la SRCM, avant même que Babuji ne meure. Selon Manbhawati Devi (qui était présente à la conférence de Paris et était dans la chambre de Babuji) Kanshiram a insulté Chari très agressivement, car il croyait que Chari avait tenté d'empoisonner Babuji. Par ailleurs, Manbhawati Devi a également déclaré que Babuji était très perturbé au sujet de Chari."
[While in france, no Indian other than K. V Reddy and Mrs. Manbhawani Devi Aggrwal were present around babuji during his stay in Paris, Andre pory and other europiens were more close to babuji than Chari. We are also informed that babuji did not gave personal sitting to members in Paris (barring two occassions), but this job was delegated to K.V Reddy, (the statement which was read in the hall by S.A Sarnad had K.V Reddy's name). K.V reddy also informs that Babuji said that chari should not be allowed to come near him, as he has already poisoned him once. Same sentiments were echoed by Manbhawati devi also, she in an interview to me said that babuji was very upset on Chari, while in france, and did not wanted to even see him around. While in france, Chari collaborated with some danish woman's, and started spreading the rummer that babuji has appointed him as the president of SRCM as babuji has now become old, (This information was given to K.V Reddy by a denish lady). Chari was spreading this rummer that he has become president of SRCM, even before babuji expired. According to Manbhawati Devi (who was present in the Paris conference and was in the room with babuji) Kanshiram abused and scolded Chari very aggresively, as Kanshiram was of the opinion that it was Chari who tried to poison babuji, moreover, Manbhawati Devi also said that babuji was very upset on Chari"]"

Babuji s'est ensuite exprimé dans une lettre étrange
"J'ai été surpris de m'appercevoir qu'il avait été vindicatif et qu'il avait commis plusieurs tentatives contre ma vie durant les huit dernières années"

"Maintenant, il a de nouveau réussi à administrer une solution de poison lent dans ma nourriture, servie dans l'avion pendant le voyage d'Inde à Paris. Mais les médecins ont pris soin de moi, bien qu'on ne puisse rien dire sur ce qui se passera lors de mon voyage de retour de Paris en Inde."

["I was astonished to feel that he has been revengeful and making several attempts on my life for the past eight years"

"Now again he became successful in administering the slow poison solution in my food served on the plane while travelling from India to Paris. But I was taken careof by the doctors here but nothing can be said what happens while I travel from Paris to India back."]

Des proches avaient témoigné que Babuji craignait pour sa vie avant son dernier voyage pour Paris. Il voulait alors déposer une plainte auprès de la police pour un meurtre qui n'avait pas encore eu lieu...

Commentaires